Rôti de noix de jambon marinée

Mots-clefs :

Plat

Un exemple d’utilisation de la marinade aigre-douce pour viande de porc !

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 1,4 kg de noix de jambon de porc fraîche (ou déjà marinée), bardée et ficelée,
et pour la marinade, si la noix n’est pas déjà marinée :
- 15 cl de vin de riz, de Shaoxing de préférence, ou de vin rosé ou de vin blanc sec,
- 3 cuillerées à soupe de sauce soja claire – « light » -,
- 3 cuillerées à soupe de miel liquide,
- 3 cuillerées à dessert de sucre semoule,
- 2 cuillerées à soupe de ketchup,
- 2 belles gousses d’ail.

Temps nécessaires :
- préparation : 15 minutes,
- marinage : 24 heures,
- cuisson : 2 heures.

La veille, si la noix n’est pas déjà marinée, préparer la marinade :
- éplucher les gousses d’ail, les couper en 2 et retirer leurs germes ;
- dans un grand bol, dissoudre le sucre dans le vin et la sauce soja puis délayer avec le miel liquide ;
- ajouter le ketchup et l’ail écrasé au presse ail et mélanger.

Disposer la noix bardée et ficelée dans un récipient de marinage, la napper de la marinade, fermer hermétiquement le récipient et le placer au réfrigérateur.

Toutes les 4 à 8 heures, tourner la noix d’un ¼ de tour, la napper de nouveau de marinade, refermer hermétiquement le récipient et remettre au froid.

2 heures avant de servir, placer la noix dans un plat à four, arroser de la marinade et enfourner dans le four froid mis à chauffer à 220°C (thermostat 6-7) puis, toutes les demi-heures, arroser la noix du jus de cuisson. Au besoin si le liquide de cuisson réduit trop, lui ajouter un petit peu d’eau chaude.

Une fois les 2 heures de cuisson achevées, éliminer la barde et la ficelle du rôti, couper des tranches, transvaser le jus de cuisson dans une saucière et servir chaud.

On peut accompagner de petites pommes de terre en robe des champs que l’on aura fait rôtir en les mettant dans le plat à four 45 minutes avant la fin de cuisson du rôti… Mais on peut aussi accompagner de ratatouille, de tomates à la provençale, ….

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Cuisses de lapin sautées aux pommes de terre grelots

Mots-clefs :

Plat avec son accompagnement

Ingrédients (pour 2 personnes) :
- 2 cuisses de lapin,
- 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive,
- 2 échalotes (ou un échalion),
- 15 cl de vin blanc sec,
- ½ cuillerée à café d’herbes de Provence,
- 400 g de pommes de terre grelots,
- sel et poivre des moulins.

Temps nécessaires :
- préparation : 30 minutes,
- cuisson : 40 à 45 minutes.

Mettre l’huile d’olive à chauffer dans une grande cocotte puis y mettre les cuisses de lapin à dorer sur un côté puis sur l’autre.

Pendant ce temps, hacher finement les échalotes ou l’échalion et, une fois les cuisses bien dorées, les ajouter dans la cocotte.

Laver les pommes de terre grelots.

Ajouter le vin blanc, saler, poivrer généreusement, saupoudrer des herbes de Provence, porter à ébullition puis mettre à feu doux à assez doux (thermostat plaque 3 à 4/9).

Ajouter les pommes de terre, couvrir et laisser mijoter environ 40 à 45 minutes : c’est prêt lorsque les pommes de terre sont cuites à cœur (vérifier en enfonçant une aiguille ou la lame d’un couteau pointu dans une des plus grosses pommes de terre).

Servir bien chaud.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Calendrier novembre – décembre 2019 de la recette du dredi

Mots-clefs : ,

Que m’a offert, comme chaque année, mon ex-collègue et néanmoins ami :D , Jean-Marie !

Merci qui ? Merci Jean-Marie !

Et avec en bonus la recette de la pintade en cocotte et sa farce à gratin !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Courge patidou grillée au miel et au gingembre

Mots-clefs : ,

Entrée, Accompagnement

Ingrédients (pour 2 personnes en accompagnement, 4 en entrée) :
- 1 courge patidou,
- 2 cuillerées à soupe de beurre doux,
- 2 cuillerées à soupe de miel liquide,
- 1 cuillerée à café de gingembre,
- ½ cuillerée à café de sel fin,
- 1 pointe de poivre,
- 1 pointe de noix de muscade.

Temps nécessaires :
- préparation : 15 minutes,
- cuisson : 40 minutes.

Mettre le four à préchauffer à 190°C (thermostat 6-7) en position grill « léger » (1/3 ou 2/5).

Laver la courge, couper son pédoncule puis la couper en 2 dans la longueur et la débarrasser des filaments et des graines qui se trouvent au centre.

Dans un bol, mélanger le beurre, le miel, le gingembre, le sel, le poivre et la muscade puis répartir dans la cavité des demi-courges.

Placer les demi-courges peau vers le bas dans une lèchefrite et enfourner à mi-hauteur pour environ 30 à 40 minutes.

Couper le grill au bout d’environ 15 minutes lorsque le dessus commence à griller en passant en mode four normal. Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau pointu : lorsqu’il s’enfonce dans toute la chair sans difficulté, c’est cuit !

Transférer la sauce dans une saucière.

On peut servir tel quel ou bien éliminer la peau puis couper la chair en dés et réchauffer rapidement les dés à la poêle avant de servir.

Se déguste en entrée, seul arrosé de la sauce, ou en accompagnement de côtes d’agneau, de magrets de canards ou de blanc de poulet ou de dinde grillés, … !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Médaillons de porc, girolles, cèpes et châtaignes aux baies de Sichuan

Mots-clefs :

Plat avec son accompagnement

D’après une recette de My Culinary Curriculum.

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 filet mignon de porc d’environ 750 g,
- 25 g de cèpes séchés,
- 250 g de girolles fraîches.
- 1 gousse d’ail,
- 2 oignons sauciers,
- 2 cuillerées à soupe d’huile de ménage.
- 60 g de beurre.
- 1 cuillerée à soupe rase de baies de Sichuan.
- 1 cuillerée à soupe rase de fond de veau déshydraté.
- 1 bocal de châtaignes cuites à la vapeur (240 g net).
- 250 g de riz thaï,
- 8 brins de persil plat,
- 20 cl de crème fleurette,
- gros sel, sel fin et poivre du moulin.

Temps nécessaires :
- préparation : 20 minutes,
- cuisson : 30 minutes.

Mettre les cèpes séchés à tremper dans un grand bol d’eau chaude.

Mettre les girolles dans une passoire à gros trou et éliminer toute trace de terre sous un filet d’eau froide puis les laisser égoutter.

Éplucher la gousse d’ail, la dégermer puis la hacher finement.

Éplucher les oignons et les hacher assez finement.

Dans une grande casserole, faire fondre la moitié du beurre dans une cuillerée à soupe d’huile puis y ajouter les cèpes égouttés. Égoutter les cèpes et les ajouter dans la casserole ainsi que l’ail haché et la moitié de l’oignon haché.

Moudre les baies de Sichuan.

Ajouter 2 pincées de sel fin, 3 tours de poivre du moulin, mélanger et laisser mijoter à feu doux à assez doux (thermostat plaque 3 à 4/9) en mélangeant de temps en temps pour que les champignons rendent leur eau puis que celle-ci réduise.

Pendant ce temps, dans une cocotte, faire fondre le reste du beurre dans une cuillerée à soupe d’huile puis y faire suer et rissoler le reste de l’oignon.

Mettre environ 2 litres d’eau à bouillir dans une petite marmite.

Couper le filet mignon en tranches d’environ 15 à 20 mm d’épaisseur et, lorsque l’oignon commence à dorer, colorer ces « médaillons » de porc sur chaque face, à feu assez vif à vif (thermostat plaque 6 à 7/9) puis baisser le feu, ajouter 2 pincées de sel fin, 3 tours de poivre du moulin, les baie de Sichuan moulues, le fonds de veau déshydraté, 10 cl d’eau et les châtaignes, mélanger et poursuivre la cuisson 10 minutes à feu assez doux (thermostat plaque 4/9).

Laver, sécher et ciseler les feuilles de persil.

Mettre les assiettes de service à réchauffer dans le four à 90°C (thermostat 3).

15 minutes avant de servir, ajouter 1 poignée de gros sel dans l’eau bouillante puis y cuire le riz à petit bouillon, le temps indiqué sur l’emballage (généralement 12 minutes).

Ajouter les champignons dans la marmite ainsi que la crème fleurette et le persil ciselé, mélanger, couvrir et maintenir chaud à feu doux (thermostat plaque 3/9).

Lorsque le riz est cuit, l’égoutter.

Répartir les médaillons de porc dans les assiettes de service et, à côté, le riz formé en petits dômes dans un petit bol. Répartir l’accompagnement de champignons et de châtaignes avec la sauce sur la partie restante des assiettes et servir bien chaud.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Flameri de semoule

Mots-clefs :

Entremets froid du « Pellaprat 1936 » (page 192).

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 60 g de semoule (fine),
- 30 cl de lait,
- 100 g de sucre semoule légèrement vanillé,
- 3 feuilles de gélatine,
- 3 blancs d’œufs montés en neige,
- quelques cerises confites ou autres fruits confits,
- 10 cl de gelée de groseilles,
- 2 cuillerées à soupe de kirsch (3 cl).

Temps nécessaires :
- préparation : 30 minutes,
- réfrigération : au moins 2 heures,
- finition : 5 minutes.

Faire cuire 60 grammes de semoule dans trois décilitres de lait, soit trois tasses à café environ, puis quand la semoule est bien cuite, la sucrer avec 100 grammes de sucre un peu vanillé et verser dedans hors du feu, trois feuilles de gélatine dissoute dans un peu d’eau chaude, puis aussitôt mélanger dans cette crème bouillante trois blancs d’œufs en neige.

Verser cet appareil dans un moule à pudding que l’on a mouillé intérieurement, en le passant dans l’eau, ce qui permettra de le démouler sans le passer dans l’eau chaude.

Faire prendre au frais ou à la glacière, puis démouler sur un plat rond, froid, le décorer de quelques cerises et fruits confits et verser autour sans le salir une gelée de groseilles délayée avec un verre à liqueur de kirsch.

Cet entremets qui est fort bien présenté est très bon et d’un prix les plus minimes.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Lumaconi à la sicilienne

Mots-clefs : ,

Plat

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 250 g de lumaconi (ou à défaut de pipe rigate),
- 8 filets d’anchois au sel,
- 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive,
- 2 oignons sauciers,
- 2 gousses d’ail,
- 60 g de chapelure,
- 1 cuillerée à soupe de câpres,
- 12 olives noires dénoyautées,
- 1 cuillerée à café de romarin,
- gros sel et poivre du moulin.

Temps nécessaires :
- préparation : 15 minutes,
- cuisson : 20 minutes.

Mettre les filets d’anchois à tremper dans un petit récipient d’eau froide pour les dessaler.

Dans une marmite, porter 2,5 litres d’eau à ébullition.

Pendant ce temps, éplucher les oignons et les hacher finement puis, dans un grand wok, les faire suer et rissoler à feu doux (thermostat plaque 3/9) dans une cuillerée à soupe d’huile d’olive.

Éplucher et dégermer l’ail, le hacher très finement et le faire rissoler avec l’oignon.

Faire chauffer une cuillerée à soupe d’huile d’olive dans un poêlon, ajouter la chapelure, mélanger pour l’imprégner d’huile puis la faire dorer à feu très doux à doux (thermostat 2 à 3/9) en mélangeant fréquemment pour vérifier qu’elle dore sans brûler.

Hacher assez finement les câpres et les olives puis les ajouter dans le wok, poivrer de quelques tours de moulin et mélanger.

Hacher les anchois, les ajouter dans le wok ainsi que le romarin, mélanger et laisser mijoter.

Lorsque l’eau bout, lui ajouter une poignée de gros sel puis y cuire les lumaconi ou les pipe rigate le temps indiqué sur l’emballage (généralement 10 minutes).

Égoutter les pâtes, les ajouter dans le wok, mélanger puis saupoudrer de la chapelure dorée, mélanger de nouveau et réchauffer quelques minutes en mélangeant de manière à servir bien chaud.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Lomo adobado

Mots-clefs : ,

Plat

Ingrédients (pour 2 personnes) :
- 300 g de fines tranches (5 à 8 mm d’épaisseur) de lomo (filet de porc fumé),
et, pour la marinade « adobo » :
- 10 grains de mélange 5 baies,
- 2 belles gousses d’ail,
- 1 cuillerée à soupe de paprika doux,
- ¼ de cuillerée à café de piment de Cayenne,
- ½ cuillerée à café de fleur de sel,
- ½ cuillerée à soupe d’origan séché,
- 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive,
- 2 cuillerées à soupe de vinaigre de vin,
- 10 cl de vin rosé (ou de vin blanc sec).

Temps nécessaires :
- marinage : au moins 1 à 2 jour,
- préparation et cuisson : 20 à 30 minutes.

Préparer l’« adobo » selon la recette déjà publiée : moudre le mélange 5 baies, éplucher les gousses d’ail, les dégermer et les presser au presse-ail dans un bol, ajouter le paprika, le piment, la fleur de sel, l’origan, le vinaigre et le vin et mélanger le tout.

Disposer les tranches de lomo côtes-à-côtes en plusieurs couches dans un récipient fermant hermétiquement en recouvrant chaque couche de marinade.

Mettre à mariner entre un et plusieurs jours au réfrigérateur en retournant périodiquement les tranches de lomo.

Une petite demi-heure avant de servir, faire chauffer la plancha et lorsqu’elle est bien chaude y faire griller les tranches de lomo en les retournant et en les arrosant de la marinade, jusqu’à ce qu’elles soient bien colorées.

On peut aussi les faire griller de la même manière dans une poêle métallique sans matière grasse ou encore sur un grill…

Servir immédiatement accompagné par exemple de patatas bravas et pourquoi pas de mayonnaise !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...