Je rêve…

Mots-clefs :

Non, en fait je ne rêvais pas, je faisais ma sieste dominicale…

Et comme tous les étés désormais, les sportifs occupent les programmes de FR2 puisque le dénommé Drucker ne le leur laisse cette antenne l’après-midi du dimanche et désormais pratiquement toute la semaine que pendant l’été et que Daniel Bilalian, directeur des sports de France Télévision, rien que ça, ce triste sire, lui fait concurrence dans l’ombre pour occuper l’antenne …

Donc, j’essayais de récupérer peinard de nuit d’insomnies en dormant sur le canapé du salon… et qu’est-ce qui me réveille ?

Des soit-disant journalistes sportifs qui rivalisent de bêtise pour être bientôt nommé journaliste politique et celui qui présentera le journal télévisé avant de remplacer Drucker ou Daniel Bilalian…

Là, aujourd’hui, je crois qu’on tenait un bon numéro, prochain lauréat d’un dîner de cons, qui a déclaré après la défaite d’un Français en championnat d’Europe d’athlétisme : « C’est dans la défaite qu’il nous fait honneur ! »

Bon, je veux bien qu’on soit respectueux envers les sportifs qui ne gagnent pas mais réveiller les gens en gueulant ça… Je trouve qu’il y a de la marge…

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Tarte pissalat tomate

Mots-clefs : ,

Entrée, Plat

Une fausse pissaladière ! Car il n’y a pas de tomates dans la pissaladière ! Tiens,, il faudra que j’en fasse une, un de ces vendredi !

Ingrédients (pour 4 à 6 en plat, 8 à 12 en entrée) :
- 1 rouleau de pâte à pizza ou de pâte feuilletée,
- 2 gros oignons jaunes,
- 2 à 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive,
- 1 cuillerée à café de sucre semoule,
- ¼ de cuillerée à café de poivre blanc moulu,
- ½ cuillerée à café de romarin,
- 2 petites boîtes d’anchois à l’huile (100 g net),
- 1 boîte de sardines à l’huile (100 g net),
- 4 tomates olivettes pas trop mûres,
- 24 petites olives violettes de Nice non dénoyautées.
- 1 cuillerée à café d’origan.

Temps nécessaires :
- préparation : au moins 1 heure 40 minutes,
- cuisson : 30 minutes,
- attente : au moins 10 minutes.

Éplucher les oignons, les couper en quartier puis en fines lamelles. Faire chauffer l’huile dans une sauteuse ou un wok et les faire suer à feu assez moyen à assez vif (thermostat plaque 5 à 6/9) en retournant avec le dos d’une spatule.

Lorsqu’ils ne relâchent plus d’eau, saupoudrer du sucre semoule, du poivre, du romarin, mélanger et laisser fondre à feu doux (thermostat plaque 3/9) au moins 90 minutes en mélangeant de temps en temps avec une spatule en bois.

Environ 1 heure avant de déguster mettre le four à préchauffer à 220°C (thermostat 7-8).

Mixer une boite d’anchois avec les sardines et leurs huiles.

Disposer la pâte aplatie sur une plaque à pizza et relever légèrement le bord. Piquer le fond de tarte avec une fourchette et laisser reposer 10 minutes.

Étaler le pissalat (anchois et sardines mixés) sur le fond de tarte.

Lorsque l’oignon est bien confit, l’étaler sur le pourtour de la tarte.

Laver les tomates et les couper en rondelles de 3 mm d’épaisseur.

En couvrir complètement le dessus de la tarte.

Disposer les filets de la 2ème boîte d’anchois en croisillons puis les olives, arroser d’un petit filet (ou d’un spray) d’huile d’olive et saupoudrer avec l’origan.

Au moins 40 minutes avant de servir, baisser le four à 210°C (thermostat 7) et enfourner pour environ 30 minutes jusqu’à ce que le tour de la pâte dore.

Laisser reposer au moins 10 minutes, retirer le papier sulfurisé sur lequel a cuit la tarte et servir tiède ou froid.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Pissalat

Mots-clefs :

Préparation

Cette pâte niçoise s’utilise pour la pissaladière, pour tartiner sur du pain grillé en amuse-gueule, pour une tarte pissalat tomate (ou autres), etc.

Ingrédients (pour 150 g de préparation) :
- 1 petite boîte d’anchois à l’huile (50 g net),
- 1 boîte de sardines à l’huile (100 g net).

Temps nécessaires :
- préparation : 5 minutes.

Mixer les anchois avec les sardines et leurs huiles.

Mettre dans un récipient fermé hermétiquement et conserver au réfrigérateur.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Cervelas snackés sur lit de choucroute

Mots-clefs : , ,

En-cas, Plat

Une gourmandise de Gérard Goetz, patron de l’hôtel-restaurant Julien & SPA à Fouday dans le Bas-Rhin, révélée pour une escapade de Jean-Luc Petitrenaud dans la vallée de la Bruche.

Il y a quelques années, j’ai découvert le cervelas alsacien et, depuis, j’en achète de temps en temps pour changer du saucisson. Je savais que ça pouvait se faire en salade vinaigrette… Et puis, paf, Gérard Goetz m’a fait découvert il y a un mois que l’on pouvait les snacker !

Snacker, c’est cuire rapidement à feu vif de la viande, des crustacés, des mollusques, … sur un grill ou une plancha, avec peu de matière grasse. C’est un terme qui vient du verbe anglais to snack, mordre, happer, qui, au XVIIIème siècle, a donné le substantif snack désignant une légère collation : une bouchée. Puis, aux USA, dans les années 1930, arrive le snack-bar, café-restaurant où l’on sert à toute heure et rapidement, des en-cas vites préparés et le concept se répand dans le monde entier après la 2ème guerre mondiale. Mais la cuisine « de rue » existait depuis déjà bien longtemps en Asie, dans les pays méditerranéens et en Amérique latine…

Ingrédients (pour 2 personnes en plat, 4 en en-cas) :
- 2 petits cervelas alsaciens de 200 g chacun.
- 2 cuillerées à soupe de matière grasse (huile neutre, saindoux, graisse d’oie ou de canard) margarine à la rigueur…),
- 2 oignons sauciers,
- 500 g de choucroute cuite,
- bouillon de poule ou de bœuf, éventuellement bière ou vin blanc,
-1 cuillerée à soupe d’huile de sésame,
- poivre du moulin,
et en option, en plat, 4, 8 ou 12 petites pommes de terre genre rattes ou primeurs de Noirmoutier cuites à la vapeur en robe des champs.

Temps nécessaires :
- anticipation (pour confire la choucroute) : jusqu’à 4 heures, la veille ou plus…,
- préparation : 2 minutes,
- cuisson : environ 5 minutes.

La veille ou plus, éplucher et hacher les oignons. Les faire suer et légèrement dorer dans la matière grasse puis ajouter la choucroute et noyer de bouillon, à ras. Mélanger, couvrir et laisser mijoter à feu doux à très doux (thermostat plaque 3 à 2/9) pendant 1 à 4 heures selon que vous aimez peu ou très confit… Mélanger et vérifier de temps en temps que ça ne dessèche pas et ajouter si nécessaire, un peu de bouillon pour augmenter la salinité, de la bière pour ajouter de l’amertume ou du vin blanc pour accroître l’acidité puis réserver dans un récipient fermé hermétiquement au réfrigérateur..

Environ 10 minutes avant de servir, faire chauffer le grill ou la plancha.

Dépiauter les cervelas, surtout s’ils ne sont pas enveloppés dans du boyau mais dans une enveloppe plastique !

Les couper en 2 dans le sens longitudinal puis les taillader côté extérieur par un quadrillage profond à 45° tous les 10 mm environ (ne pas les couper sur toute leur épaisseur, juste à moitié ou au 2/3…).

Les huiler superficiellement avec de l’huile de sésame puis les mettre à griller du côté tailladé pour commencer. Les décoller régulièrement du grill ou de la plancha avec une spatule en silicone en vérifiant s’ils commencent à dorer. Lorsque c’est le cas, les retourner et poivrer.

Réchauffer la choucroute 2 minutes au four à micro-ondes.

Continuer à décoller régulièrement les cervelas du grill ou de la plancha avec la spatule en vérifiant si leur face coupée commence à dorer. Lorsque c’est le cas, les réserver hors du feu, ménager un lit de choucroute dans les assiettes de service, y déposer les cervelas, face coupée vers le bas et servir.

En plat, pour les affamés(e)s comme Chantal, on peut ajouter 1 à 3 petites pommes de terre genre rattes ou primeurs de Noirmoutier, cuites 10 minutes à la vapeur en autocuiseur à partir du déclenchement de la soupape.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Le commanditaire du vol de coke au quai des Orfèvres identifié ?

Mots-clefs :

J’ai appris, de source sûre, que Panpan, dit la Pâte Molle, avait été mis en examen par les bœufs-carottes dans le cadre de l’enquête sur le vol de 52 kg de cocaïne au 36 quai des Orfèvres…

Les inspecteurs le harcèlent depuis 48 h en lui disant :

Tu as volé, as volé, as volé, as volé, as volé, as volé la coke.
Tu as volé, as volé, as volé la coke de la brigade des stups.
Tu as volé, as volé, as volé, as volé, as volé, as volé la coke.
Tu as volé, as volé, as volé la coke de la brigade des stups.

Mais Panpan nie farouchement en répétant :

Vous êtes fous, c’est pas moi, je n’ai pas volé, pas volé, la coke. J’ai trop peur des voleurs, j’ai pas pris la coke de la brigade des stups. Vous vous trompez, je courais dans la montagne regardant tout le temps les étoiles dans les yeux. Vous vous trompez, je cherchais dans la montagne l’oiseau bleu…

L’oiseau bleu… Tu parles, avec la gueule de Panpan, les bœufs-carottes ont rapidement compris qu’il se foutait d’eux en les roulant dans la farine

Panpan a fini par leur avouer quil regardait les étoiles avec moi dans le parc de la Vanoise et que, une fois de plus, on s’était amusé à se rouler tous les 2 dans la poudreuse… Du coup, il m’ont mis à mon tour en garde à vue où nous avons été confronté, Panpan et moi… Là, comme j’avais pris froid en me roulant dans les neiges éternelles de la Grande-Motte, j’ai été pris d’une violente crise de toux et Panpan n’a rien trouvé de mieux à dire que : « Dis Tonton, pourquoi tu tousses ? ».


Tonton pourquoi tu tousses par jlhuss

J’en connais 2 autres qui doivent tousser : le directeur du 36 et le préfet de police de Paris !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Le lapin à pâte molle !

Mots-clefs :

Gâteau

Et oui ! Les vendredi se suivent mais ne se ressemblent qu’un peu ! Car, une semaine après le Panpan aux cinq-parfums, le voici à pâte molle ! Et bien, je peux vous le dire, le Panpan, il aime mieux cette recette-ci que l’autre !

Car ça y’est ! J’ai enfin trouvé des moules à épingles pour faire des gâteaux comme Élisabeth Ch., le Grand Manitou d’Alsace ! Bon OK, mes moules en feuilles d’acier, ils sont pas aussi beau que le sien, de famille, en terre vernissée… Mais, moi, j’ai non seulement Pascal l’agneau mais aussi Panpan le lapin couvant son œuf !

Nananère et bisque bisque rage ! :D (bises Élisabeth ;) et tapes à ton époux !).

Ingrédients (pour 1 moule de 50 cl) :
- 70 g de beurre doux,
- 70 g de sucre semoule parfumé à la vanille,
- 1 pincée de sel,
- 2 œufs,
- 1 cuillerée à café de rhum (ou d’eau de rose ou de fleur d’oranger),
- 50 g de poudre de noisettes ou de noix,
- 50 g de farine de blé,
- 50 g de fécule de pommes de terre,
- 1 sachet de levure chimique Alsa rose,
- sucre glace.
et en option :
- colorants alimentaires,
- carré(s) de chocolat noir et/ou au lait et/ou blanc.

Temps nécessaires :
- préparation : 20 minutes,
- cuisson : environ 30 à 35 minutes.

Faire préchauffer le four à 180°C (thermostat 6).

Mélanger tous les ingrédients sauf le sucre glace dans l’ordre jusqu’à obtenir une pâte bien homogène, souple et sans grumeaux.

Désolidariser les 2 parties du moule en enlevant ses épingles.

Le beurrer puis le refermer avec ses épingles.

Y mettre la pâte en veillant à ce qu’elle remplisse bien tout le moule, à ras ou presque (attention, ça va lever en cuisant !). S’il vous en reste, en faire des macarons que vous mettrez à cuire avec le cousin du lièvre, sur un papier sulfurisé, mais moins longtemps !

Cuire environ 30 à 35 minutes dans le bas du four. Vérifier la cuisson en plongeant une aiguille au cœur de la pâte : elle doit ressortir sèche sans coller. Si ça colle toujours et que le dessus commence à bien bronzer, couper le four et laisser refroidir le moule dedans.

Couper le surplus de pâte qui dépasse, enlever les épingles du moule et démouler très délicatement pour ne pas casser les oreilles au brave Panpan !

Si on a du temps et qu’on se sent une âme d’artiste, on peut glacer localement avec du sucre blanc éventuellement coloré avec des colorants alimentaires et aussi avec du chocolat, noir et/ou au lait et/ou blanc fondu dans un petit peu d’eau.

Finir en saupoudrant de sucre glace.

Servir tiède ou refroidi.

Ça doit bien le faire avec un peu de crème anglaise !

J’en connais 2 autres qui doivent tousser : le directeur du 36 et le préfet de police de Paris !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

OSS 117 fait la promo de la recette du dredi !

Mots-clefs :

La preuve, ces répliques du film de Michel Hazanavicius qui sert à 0SS117 et à ses contacts pour s’identifier :

- Comment est votre blanquette ?
- La blanquette est bonne.
- On m’a dit le plus grand bien de vos harengs pomme à l’huile.
- Le patron vous en mettra un ramequin, vous vous ferez une idée.

Sympa, non ? :D

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading ... Loading ...

Moules à gâteaux à épingles

Cela faisait bien longtemps que j’en cherchais des moules à épingles démontables comme celui de cette chère Elisabeth Ch., la Grande Manitou d’Alsace mais oualou ! jamais vu nulle part y compris sur les brocantes que nous fréquentons assidûment à la recherche de ce genre de bel objet rare que l’on a déjà ou pas… Bon des vieux moules à kougloff, on en a, mais ces moules à épingles non… Personne dans nos familles auvergnates, bretonnes, lorraines et parisiennes n’en a d’ailleurs jamais eues…

Et puis paf, le moule, v’la t’y pas qu’il y a 2 mois à l’occasion de promotions aux champs, je tombe sur ces moules made in teutons : je vérifie la qualité. C’est du teuton, ça a l’air pas mal mais pourquoi nous les Français et notamment les Alsaciens, on ne fait plus ça ? Va savoir Arnaud… J’hésite, il y a 2 modèles, un grand mouton et un petit lapin… Je prends le lapin biscotte c’est le signe astrologique chinois de notre petite fille Miranda… J’hésite, le mouton est pas mal aussi… Finalement, je prends les 2… J’ai bien fait ! la semaine suivante, c’était fini !

Bon, là, j’ai essayé le lapin… Je voulais le tester en faisant la cuisine avec la petite Miranda mais, à 3 ans, débarquant une 2ème fois de Chine en France depuis qu’elle est née, elle a autre chose à faire : cueillir tous les matins tous les petits-gris de Bourgogne du jardin pour qu’ils viennent voir comment elle fait bien des Barpapapa en pâte à modeler. Il faut dire que Barbamémé de France lui donnait des conseils précieux… Et, par souci des bonnes convenances, je ne vous demanderai pas qui est Barbabelle…

Donc j’ai fait tout seul comme un grand, un lapin à pâte molle avec le moule Panpan… Miranda à adoré en manger la tête ! Elle n’a pas eu tort, c’est le meilleur ! Je ferai Pascal l’agneau à l’occasion… et puis ces moules démontables m’ont donné d’autres idées, moi qui ai appris à couler des bronzes et autres alliages de métaux à l’ENSMA en 1970 !

Si vous voulez de ces moules géniaux made in teutons voir sur le site Kaiser !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...