Sauce bourride

Sauce froide ou chaude (enfin, tiède…)

La sauce bourride est typique du Sud-Est de la France.

Elle consiste en un aïoli dilué au bouillon de poisson, froid ou chaud.

Traditionnellement utilisée pour accompagner la lotte (i.e. de la baudroie dans le Midi…), elle peut servir pour bien d’autres poissons pochés !

Voir par exemple le tian de saumon aux épinards.

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 1 œuf,
- 3 gousses d’ail,
- 25 cl d’huile d’huile d’olive (ou, si vous redoutez la mayonnaise à l’huile d’olive, d’huile d’arachide ou équivalent),
- 1 cuillerée à café de sel fin et poivre du moulin,
- 1 cuillerée à café de jus de citron,
- 20 cl de fumet de poisson.

Temps nécessaire : 15 minutes.

S’assurer que le récipient utilisé pour monter la sauce (grand bol, petit saladier ou cul de poule à fond hémisphérique, voire le mortier) et l’huile sont à température ambiante.

Éplucher les gousses d’ail, éliminer leurs défauts éventuels (zones brunies…), les couper en deux dans la longueur et enlever leur germe central.

Dans un mortier ou un petit bol, écraser l’ail avec un pilon. Ajouter le sel, puis piler ail et sel jusqu’à obtenir une pommade onctueuse.

Transvaser dans le récipient ou sera montée la sauce (traditionnellement ceci est fait dans le mortier et avec le pilon… Il n’est pas interdit d’essayer si votre mortier est assez grand !).

Séparer le blanc du jaune de l’œuf, réserver le blanc pour un autre usage éventuel, ajouter le jaune d’œuf à la crème d’ail, poivrer et brouiller le tout au fouet pour obtenir un mélange bien homogène.

Procéder ensuite comme pour une sauce mayonnaise :
- ajouter un petit peu d’huile, en gouttes, et fouetter vigoureusement jusqu’à ce que la sauce commence à s’émulsionner ;
- poursuivre ensuite l’ajout d’huile, par petites quantités et en filet, tout en continuant à fouetter énergiquement ; avant chaque nouvel ajout d’huile s’assurer que l’émulsion est bien prise : la sauce doit adhérer au fouet.

Une fois la moitié de l’huile ajoutée, on peut ajouter un peu de jus de citron et une petite cuillerée d’eau tiède tout en continuant à battre vigoureusement mais ce n’est pas la recette traditionnelle.

Ne plus fouetter une fois la quantité voulue, bien émulsionnée, obtenue.

Si vous préparez l’aïoli à l’avance, le transférer dans un bol de dimension adéquate, fermer hermétiquement avec un film alimentaire et placer en attente au réfrigérateur. On peut le conserver 1 voire 2 jours au réfrigérateur ; au delà, attention aux salmonelles comme avec toute préparation à l’œuf cru !

Pour obtenir la sauce bourride, délayer l’aïoli avec le fumet de poisson, tiède ou chaud.

Pour les conseils et secrets de la réussite, c’est comme pour la sauce mayonnaise !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne : 4,14 sur 5)
Loading ... Loading ...

Mots-clefs : ,

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le flux RSS 2.0. Vous pouvez commenter, ou faire un trackback depuis votre site.
Imprimer Imprimer

3 réponses à “Sauce bourride”

  1. Bonjour,
    Désire réaliser la « sauce bourride » mais vous l’annoncez comme « sauce froide ».
    Ne peut-on pas la faire avec du bouillon ou fumet de poisson chaud?
    Merci
    Dans l’attente de votre rapide réponse (c’est pour dimanche….).
    Cordialement

  2. Bonjour Bernard !

    A priori je sentais mal le mélange de l’aïoli avec du fumet chaud ! Mais apparemment ça se fait ! Voir par exemple les recettes de :
    - Bourride de cabillaud de CuisineActuelle.fr,
    - Bourride de lotte à la sétoise de CuisineAZ.com !

    Bon appétit pour demain !

  3. Suite à la question fort pertinente de Bernard, j’ai modifié en conséquence la recette de la sauce bourride qui est désormais classée à la fois dans les sauces froides ou chaudes !

    Merci qui ? Merci Bernard !

    :D

Réagissez