Galette carnute

Gâteau

Cette galette est la maman de la galette carnute aux amandes, elle-même lointaine aïeule du pithiviers fondant, et également l’ancêtre du quatre-quarts breton (voir « À propos des pithiviers »).

Ingrédients (pour 8 personnes)
- 3 ou 4 œufs selon leur taille soit environ 200 à 220 g,
- le même poids de beurre doux,
- le même poids de miel (même en admettant que les Carnutes aient entendu parler, par les Grecs ou les Romains, du sirop qu’extrayaient les Perses et les Égyptiens de la canne à sucre, comme les Grecs et les Romains, les Carnutes lui préféraient le miel que produisaient leurs bonnes abeilles pour édulcorer leurs petits plats !),
- le même poids de farine de blé,
- 1 cuillerée à soupe d’eau de rose (ou autre parfum comme rhum, eau de fleur d’oranger, … mais nos ancêtres les Carnutes ne connaissaient ni la canne à sucre et donc le rhum ni l’oranger et donc l’eau de fleur d’oranger…),
- 10 g de beurre doux pour le beurrage du moule.

Temps nécessaires :
- préparation : 15 minutes,
- cuisson : environ 40 minutes,
- attente : 1 à 2 jours.

Mettre le four à préchauffer à 180°C (thermostat 6) avec la plaque au tiers inférieur.

Peser les œufs puis les casser dans le bol d’un batteur ou dans un grand saladier. Peser le même poids de beurre puis le faire fondre dans un petit saladier en verre au four à micro-ondes, 3 à 4 minutes en position décongélation ou dans une petite casserole au bain marie puis le laisser tiédir sans le laisser figer.

Pendant ce temps, peser le même poids de miel. Battre fermement les œufs avec le miel jusqu’à faire blanchir le mélange puis qu’il devienne mousseux.

Ajouter le beurre fondu et mélanger puis ajouter la farine et l’eau de rose et mélanger jusqu’à obtenir une crème épaisse et homogène.

Découper un rond de papier sulfurisé du diamètre d’un moule à manqué de 24 à 26 cm de diamètre, le placer dans le fond du moule et le beurrer ainsi que la périphérie du moule.

Verser la crème dans le moule et enfourner sur la plaque du four pour environ 40 minutes. Vers la fin de la cuisson surveiller pour que le dessus du gâteau dore mais ne brûle pas, couvrir d’un papier d’aluminium si nécessaire et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que le gâteau soit cuit en vérifiant qu’une aiguille de cuisson enfoncée à cœur ressort grasse mais sèche.

Défourner, laisser tiédir puis démouler à l’envers sur le plat de service. Enlever le papier sulfurisé, recouvrir du moule et laisser « rassir » 1 à 2 jours à température ambiante et à l’abri de la lumière avant de déguster, seule ou accompagnée par exemple avec de la mousse au chocolat ou de la crème anglaise !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Mots-clefs :

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le flux RSS 2.0. Vous pouvez lacher un com ^^
Imprimer Imprimer

Réagissez