Pétales de fleurs cristallisés

Confiserie, Sucrerie, Préparation

Les fleurs les plus classiques pour cette recette : les violettes évidemment mais on peut faire de même avec les capucines et les pensées ainsi qu’avec les pétales de coquelicots, d’hémérocalles et de roses.

Attention, certaines parties de plantes et notamment certaines fleurs contiennent des substances très toxiques ! Aussi, pour cette recette, en dehors des fleurs citées ci-dessus, n’utilisez que celles que vous connaissez bien et dont vous avez la certitude qu’elles sont comestibles… Dans le doute abstenez-vous !

N’utilisez que les fleurs provenant d’un endroit dont vous êtes sûrs qu’il n’y a pas eu de pulvérisation d’insecticides, de pesticides, de fongicides et autres produits chimiques nocifs (votre jardin, vos jardinières, votre balcon si vous n’avez pas traité vos plantes, des endroits non souillés de forêt, des pâturages non traités et éloignés de champs et de routes, … et surtout pas dans les champs, les bords de route, les jardinières municipales, …) ; ne pas utiliser non plus les fleurs décoratives achetées chez un fleuriste ou le rayon spécialisé d’une grande surface : bien souvent ces fleurs ont consommé des substances étranges pour résister au flétrissement et essayer de vivre plus vieilles …substances qu’il vaut mieux éviter de consommer soi-même…

Ingrédients :
- pétales de violettes (ou autres fleurs citées ci-dessus),
- blanc d’œuf,
- sucre cristal,
pour une conservation plus longue, remplacer le jaune d’œuf par le mélange suivant : 1 cuillerée à café de gomme arabique diluée au choix dans 1 cuillerée et demi à soupe d’eau de source, d’eau de vie ou d’eau de fleurs (rose, oranger, tilleul).

Temps nécessaires :
- cueillette : le temps qu’il faut…
- préparation : 20 minutes,
- séchage : quelques heures à quelques jours,
- conservation : si blanc d’œuf, quelques jours, si gomme arabique, plusieurs mois.

Par une belle matinée, vers 10 h, lorsque la rosée est évaporée et que les fleurs sont encore fermées, en cueillir des jeunes, propres et en bon état.

Pour les grandes fleurs (pétales de plus de 10 à 15 mm) séparer les pétales (couper la base souvent amère) ; pour les petites fleurs couper la tige au ras du pédoncule. Pour les fleurs à tiges courtes (disons moins de 20 à 30 cm de haut), les rincer en les agitant rapidement dans l’eau froide stagnante pour diluer les éventuelles traces d’urine que vos mammifères (préférés ou pas) auraient pu y laisser*… Si l’ambiance du lieu de cueillette est poussiéreuse faire de même pour toutes les fleurs, que leur tige soit logue ou courte…

Si vous avez rincé les fleurs ou les pétales les sécher rapidement sur une feuille de papier ménager en les tamponnant au besoin délicatement avec une autre feuille de papier ménager.

Battre le blanc d’œuf légèrement battu avec une fourchette ou la dilution de gomme arabique dans un petit bol. Mettre 2 cuillerées à soupe de sucre cristal dans un autre bol (s’il ferme hermétiquement c’est mieux !).

Tremper les pétales ou les fleurs un par un dans le liquide puis les placer délicatement à la surface du sucre sans les chevaucher (s’aider au besoin d’une pince à épiler) ; on peut aussi les humecter avec un pinceau. Secouer délicatement le récipient pour que les fleurs ou les pétales s’enduisent bien de sucre puis les déposer sur une grille. Recommencer jusqu’à épuisement des pétales ou des fleurs…

Laisser sécher sur les grilles à température ambiante à l’abri du soleil et de l’humidité jusque ça durcisse (selon les pétales et les fleurs ça prend quelques heures à quelques jours).

Transférer dans une boîte métallique fermant hermétiquement (boîte à biscuits…) et conserver dans un endroit sec à l’abri de la lumière. Utiliser en décoration de gâteaux, de glaces, de desserts ou même servir tels quels dans de petites coupelles avec le thé !

* Si c’est votre conjoint qui a l’habitude d’arroser ainsi les rosiers ou autres fleurs envisagez la séparation de corps après l’avoir prévenu que ça ne se fait pas… Si ce sont vos enfants mâles qui pratiquent ainsi, prévenez-les qu’ils vont retrouver les belles petites fleurs dans leurs glaces et desserts préférés… Ça devrait suffire pour calmer vos mâles… Mais je sais d’expérience que certaines femmes prennent également plaisir à faire pipi sur le gazon … et là, je ne sais vraiment pas ce qu’on peut faire pour remédier à de telles pratiques…

Et rendons à Chantal ce qui est à Chantal car, comme j’étais en manque de recette idoine pour ce vendredi pré pascal, celle-ci a bien voulu me confier cette recette qu’elle avait expérimentée et photographiée récemment ! Une grande première de la recette du dredi !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading ... Loading ...

Mots-clefs : , ,

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le flux RSS 2.0. Vous pouvez commenter, ou faire un trackback depuis votre site.
Imprimer Imprimer

2 réponses à “Pétales de fleurs cristallisés”

  1. j’adore ça!
    j’aimerai le faire avec des pétales de roses mais je n’en trouve pas pour la cuisine. ça fait un bout de temps que je parcoure Lyon à la recherche de fleurs comestibles non traités.

    en tout cas, c’est super pour customiser des plats!

  2. bonjour

    Je vous félicite pour votre blog, je l’ai trouvé très intéressant et très bien illustré

    Je n’hésiterai pas à le promotionner autour de moi

    cordialement

Réagissez