Gratin de méduses « Vallée d’Auge »

-

Inspiré par le livre de recettes « La cuisine de Marguerite » (1999, éditions Benoît Jacob), Patrick Rambaud alias Marguerite Duraille, l’auteur de « Virginie Q. » (1988, éditions Balland), a imaginé cette recette unique à la manière de la grande Marguerite.

Elle ne manquera certainement pas de surprendre vos amis (vos ennemis aussi, d’ailleurs…) !

;)

Il faut des moufles en latex pour ramasser les méduses, quand la marée elle est basse. Elles sont là. Elles sont en rangs. Sur le sable mouillé. Elles sont mauves. Elles ont des filaments violets dedans, parce que c’est vitreux comme animal. On ramasse ça avec les moufles pour ne pas avoir des démangeaisons aux doigts : ça se défend comme ça, la méduse, parce que ça n’a pas de dents pour mordre le chasseur.

Dans un seau on rince à l’eau de mer. On les essuie (il en faudra quatre pour un beau gratin). Après on les épluche. Mortes, oui. Presque mortes. Comment savoir ? Après encore on coupe en dés si on peut, ou bien même en tranches. On peut ajouter des crevettes pilées.

On pose tout ça dans un grand plat Ajoutez une bonne rasade de nuoc-mâm et couvrez de vin de table Gévéor. Sur la bouteille, je crois, il y a écrit « le velours de l’estomac ». C’est du 14°. Ne pas saler et mettre tout ça à four très chaud. Faire cuire jusqu’à ce que le liquide, il s’évapore. Ensuite la méduse est cuite. Pour l’odeur, ouvrez les fenêtres si ce n’est pas en plein hiver. Au moment de servir ajouter la crème fraîche. Servir avec le chou-fleur écrasé à la fourchette.

Quand c’est fini vous n’êtes pas obligés de manger ce plat. Il faut que vous le sachiez : il y a des restaurants aussi.

Recette proposée par Patrick RAMBAUD, dans une chronique littéraire,
pour saluer la sortie du livre « La cuisine de Marguerite » (1999, éditions Benoît Jacob).

Et dans le même style, après ce gratin, vous pourrez servir à vos invités, une fricassée de mouettes au vermouth !

:D

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne : 4,33 sur 5)
Loading ... Loading ...

Mots-clefs :

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le flux RSS 2.0. Vous pouvez commenter, ou faire un trackback depuis votre site.
Imprimer Imprimer

Réagissez